Le peuplier

Publié le 10 Janvier 2022

peuplier d'italie gascogne gers lectoure

 

 

olitaire souvent, quelque peu hautain, toujours remarquable, que ce soit au soleil, dans la brume ou par grand vent, il cultive son allure. Rassemblé avec quelques congénères, devisant dans les airs sans se soucier du menu peuple, il dresse une cathédrale de verdure, aristocratique et puissante. Puis, cheminant à la queue-leu-leu, il tend de souples drapés, ondulant gracieusement tout au long du ruisseau, divisant le vallon en deux, sol y sombra, comme un théâtre de plein air dont il est le génial premier rôle.

peupliers vallon foissin gascogne gers

 

Cependant, planté au cordeau pour être dressé à servir l'industrie, il paraîtra plutôt soumis et raide comme un enfant de troupe. A l'âge adulte, cette armée deviendra compacte et impressionnante, abritant dans ses rangs obscurs des escouades de rapaces et de sangliers.

peupleraie gers lectoure

 

Enfin, gracieux, semblant fragile, la littérature lui prête souvent des attitudes féminines.

 

Peuplier d'Italie ou peuplier noir le plus souvent, bien que le premier n'existât pas dans le paysage du temps des chevauchées de notre bon roi Henri de Navarre*, il est l'un des arbres totémiques de Gascogne. Les myriades de petites vallées perpendiculaires aux rivières qui descendent du plateau de Lannemezan, parmi elles le Gers, lui offrent une terre riche et humide et, contre les vents parfois colériques d'autan et de Bayonne, la protection de coteaux versants profonds. De tradition séculaire, son bois léger a fourni aux paysans-bâtisseurs la volige qui dort sous la tuile canal et la longue poutre faîtière des bordes et des granges postées sur les collines depuis les Pyrénées jusqu'à Garonne. Patiné de cire par des générations de ménagères, au cœur de la bâtisse, le plancher de peuplier offre au pied nu chaleur et souplesse. Malheureusement, hors exploitation forestière, aujourd'hui on le néglige, le laissant trop vieillir et parfois basculer misérablement dans le ruisseau, ce qui n'est pas bon pour les berges. Il est aussi accusé de soulever le macadam et d'envahir les canalisations. On prévient sa chute à proximité des maisons. Les charpentiers préfèrent désormais s’approvisionner auprès de la grande distribution, en différentes espèces souvent importées d'Europe du Nord et d'Amérique.  Pour n'avoir pas prélevé les sujets matures au fil du temps, il faudra abattre sans ménagement des compagnies de géants qui fourniront à vil prix l'industrie de la pâte à bois ou entreront dans la fabrication de vulgaires panneaux de particules. Alors, le promeneur découvrira le désastre et un paysage lunaire que le prochain orage ravinera, transformant les sentes dénudées en de vagues traînées boueuses. Triste fin. Salut l'artiste.

fût de peuplier pâte à bois panneaux de particules

 

Heureusement notre arbre ne se laisse pas définitivement abattre... Il recèpe et drageonne abondamment. Il croît rapidement et l'on peut espérer, en quelques années, retrouver l'ombre frémissante de son feuillage, la neige mousseuse de ses graines au vent printanier, l'or de sa livrée d'automne et, pour les connaisseurs, le goût subtil d'une fricassée de pholiotes, bouquet gourmand cueilli à l'étal de sa souche.

pholiote champignon de souche peupler

 

Au pied de Lectoure, entre Tulle et Boulouch, avant qu'on ne l'y cultive intensivement, il régnait là naturellement de toute antiquité, au débouché du Pont-de-pile, au lieu-dit ayant hérité de son nom gascon, Au Bioule. Des milliers de pèlerins ont quitté la ville en direction de Santiago sous la bénédiction de ses rameaux agités d'un souffle de vent. Dans le sens inverse, sans message, Pertuzé y figure l'arrivée d'André Gide dans un magnifique dessin déjà reproduit dans ce carnet, le lactorate illustrateur prouvant encore une fois sa très fine perception de l'environnement de sa ville. Je trouve personnellement que si l'on soigne beaucoup, et à raison, nos remparts, nos monuments, nos kilomètres de routes et de chemins communaux, il y a là une facette de Lectoure qui mériterait d'être aménagée. Une promenade dans la peupleraie au bord du Gers participerait au charme de notre ville, qui doit beaucoup à la rivière et à la vallée soit dit en passant, historiquement et économiquement, au moins autant qu'à ses sommets qui ont aujourd'hui le privilège d'être au sec.

peuplier lectoure bioule andré gide pertuzé

Pour les amateurs de pharmacopée, le peuplier se voit attribuer un certain nombre de propriétés tisanières, modestes en général au point qu'un grimoire du 18ième siècle précise qu'il "apaise l’inflammation des hémorroïdes surtout si on y ajoute de l'opium". C'est sûr. Cependant, indirectement, le peuplier est l'un des fournisseurs les plus généreux d'une médication naturelle précieuse : la propolis. Cette cire fabriquée par les abeilles pour bâtir et protéger leur habitat contre les envahisseurs et les maladies est le produit d'une macération par l'insecte d'une résine qui protège au printemps les bourgeons de certains arbres et tout particulièrement ceux du peuplier. Antibiotique, riche en oligo-éléments, récoltée par les apiculteurs sur les cadres de la ruche, la propolis est commercialisée à l'état brut, à mâcher, ou bien transformée et conditionnée en spray, gélule, infusion... pour lutter contre les petites affections de l'hiver et prévenir certains l'espèrent ... le Covid ! Voilà notre artiste évaporé, cassant, encombrant, mauvais combustible, se révélant finalement utile là où on ne l'attendait pas. Il suffisait de monter mettre le nez là-haut, sur son fragile bourgeon.

Enfin, le peuplier a inspiré la mythologie, on y revient toujours, pour la morale de l'histoire, et la poésie. A la mort de leur frère Phaéton, imprudent fils du soleil, tombé dans la rivière après un prétentieux rodéo céleste -déjà à l'époque !- les Héliades ses sœurs, sont inconsolables. Leurs larmes se transforment en ambre et elles-mêmes se changent en peupliers.

Des arbres qui chantent et dansent dans les nuages ne pouvaient pas ne pas inspirer nos anciens. Et nous également.

                                                             Alinéas

phaéton héliades peupliers

       

* Monluc et sa piétaille gasconne ne l'ont même pas ramené de leurs campagnes d'Italie successives sous Charles VII, Louis XII et François 1er. Certains attribuent l'importation du peuplier d'Italie à Napoléon ! Et donc possiblement dans la sacoche de notre maréchal lectourois. Ce qui confirmerait le sens esthétique de Napoléon. Mais ne lui attribue-t-on pas trop ?

 

ILLUSTRATIONS :

Les photos de peuplier sont nombreuses et souvent spectaculaires, poétiques et très graphiques en même temps. Pour sélectionner les peupliers de Gascogne, il suffit de faire l'expérience de lancer une recherche sur Google Images. Saisir sur le champ de recherche [ Pierre-Paul Feyte / peuplier ] du nom du fameux photographe de Saint-Puy aujourd'hui exilé dans le Lot. Le résultat est surprenant. Notre premier alinéa de la rubrique Beaux-arts avait sélectionné, avec son aval, celle-ci, digne d'un Pizzarro.

peuplier arbre gascogne pierre paul feyte
© Pierre-Paul Feyte

- La Pholiote du peuplier, © Ramiro Barreiro Wikipédia

- Dessin de Pertuzé http://www.carnetdalineas.com/jean-claude-pertuze-lectourois-et-illustrateur-en-tous-sens

- Pierre Brébiette, La mort de Phaéton, RMN - Grand Palais

- Autres photos © Michel Salanié

Rédigé par ALINEAS

Publié dans #Botanique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Texte toujours magnifique... Bravo le rédacteur! Et bel hommage à cet arbre jugé souvent insignifiant.
Au plaisir d’une prochaine lecture...
Répondre
V
bel article hommage à ce arbre! bonne journée, et bonne année. cathy
Répondre
K
Alinéas a la lyre sylvestre en ce début 2022, pour notre plus grand plaisir. Très joli texte.
J'ai ouï dire que le peuplier était, aussi, le bois idéal pour confectionner des sommiers grâce à ses qualités physiques contenues dans son nom : peut plier.
Répondre
A
Tout un programme !
G
trés belle relation poetique et bien documentée un régal ! Vive Salanié et ses peupliers!!!
Répondre