Swan Scalabre, artiste peintre.

Publié le 23 Novembre 2021

 

artiste peintre lectoure scalabre
Nocturne

 

aut-il pour peindre ses semblables aussi justement être leur sœur ? Faut-il être homme pour découvrir à chaque belle rencontre que le mystère et la grâce se nourrissent l'un l'autre ?

Je connais ces femmes. Une jolie grand-mère partie trop jeune. L'amie perdue de vue dans les méandres de la vie. Et cette inconnue qui ne m'a pas regardé mais dont le visage me poursuit.

Swan Scalabre est née en Provence et vit aujourd'hui en Lomagne. C'est sans doute, parmi de nombreuses sources d'inspiration, ce qui donne à ses ciels cette puissance et à ses personnages cette authenticité. Bergères, promeneuses du soir, amies partageant quelque secret, âme solitaire ou patiente... Il y a du réalisme dans cet impressionnisme. Une paix intérieure dans ces horizons tempétueux.

- Vous souvenez-vous de ce jardin clos ?

- Reviendrons-nous un jour sur ce chemin finissant si loin du monde ?

Mais il est vain de vouloir partager une émotion. Seul le poète s'y essaie. Encore doit-il invoquer Dieu et de ce fait avouer sa propre ignorance. Invoquer le parfum des roses, le vent et l'abîme.

                                                                          Alinéas

artiste peintre gascogne scalabre
Joséphine

 

artiste peintre lomagne scalabre
Jardin clos

 

exposition lectoure galerie office de tourisme OTGL
Grand vent

 

peinture onirisme scalabre
Bergère

 

 

peinture féminité
Noir absolu

 

peinture romantisme victor hugo
A travers champs

 

artiste peintre scalabre saint clar
Eau sombre

 

cours de peinture scalabre lectoure
Croire

 

Confessions

 

Bergère

Merci à Swan Scalabre pour son aimable accord sur ce choix d’œuvres.

On aura plaisir à en admirer un grand nombre sur le site de l'artiste https://www.swanscalabre.com/

Rédigé par ALINEAS

Publié dans #Beaux arts

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Merci pour cette découverte délicate. Je me suis précipitée pour visiter son site.
Si quelques femmes semblent lutter contre le mistral, le roi des vents de Provence, très peu, cependant, posent sur fond de ciel d'azur, avec cette lumière si caractéristique de cette région. Une ambiance, somme toute, très sombre.
Bises
Répondre
L
C'est très beau et c'est vrai qu'elle se situe comme à l'intersection entre Hopper et un style provençal...
Un mélange atypique...
Puis-je me permettre la curiosité du titre du dernier tableau ?
Bises
Répondre
L
Tu me trouveras bien curieuse, mais à tout hasard, un lien avec Grégoire ?
A
Crépuscule.
Merci pour le commentaire.
B
Merci
Les mots sont justes et nous invitent à partir à la recherche de cette belle artiste
Répondre