Performance d'araignées sur le web

Publié le 29 Novembre 2018

 

ÉTOİLES & TOİLES

 

Ce matin, le chemin de Saint Jacques est recouvert d’un embrouillamini de fils d’argent ampoulés d’une multitude de gouttes de cristal. Comme si on préparait un heureux évènement, une fête peut-être. Vous êtes au courant, non ?

Les auteures -eh oui au féminin, je n’y puis mais- avaient déguerpi à l’heure de ma découverte et j’ai bien regretté de ne pas les avoir vues à l’œuvre. Au chef-d’œuvre devrais-je dire. Combien étaient-elles sur le métier ? A quelle vitesse ont-elles tissé cet écheveau ? Quelle invraisemblable débauche d’énergie.

Et pour quoi donc ? A cette saison, pas un papillon ne s’est fait piéger, pardi ! Alors oui, il faut le croire, tout ça uniquement pour la beauté du geste, pour le plaisir des yeux. Eh bien, c’est réussi vous ne trouvez pas ?

Dommage cependant, pas un jacquet n’est passé... Art éphémère. Foin de tapage. A cette saison, sur ce chemin du champ d’étoiles, le soleil paraît et le rêve s’estompe.

 

                                                 ALINEAS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par ALINEAS

Publié dans #Beaux arts

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Dominique 03/12/2018 09:36

superbe
je vous suggère si vous le pouvez de visiter la magnifique ewpo "on air: au palais de Tokyo a Paris
des tissages d araignees in situ de toute beauté

Alinéas 04/12/2018 10:01

Merci. Arrgh ! Nous y serons la semaine qui suit. Je vais guetter une prolongation.Mais le site est déjà captivant.

Léo 29/11/2018 21:36

Et bien chez moi aussi elles ont bien tissé dernièrement... Mais en photo ça rend nettement moins bien...Mais je t'envoie un extrait d'une légende amérindienne qui compare le vannier à l'araignée. Je crois que leur travail est admiré depuis fort longtemps et à sans doute beaucoup participé à la naissance de nombreux ouvrages humains, des premiers paniers jusqu'à un net planétaire... Ta conclusion est très jolie, bises
Léo

ALINEAS 30/11/2018 08:52

Merci Léo, je n'avais jamais réalisé cette relation graphique et technique avec la vannerie. Je ne mettrai plus mes fraises dans mon panier de la même façon... Ce qui m'a surpris c'est l'apparent désordre de ces toiles. De très rares constructions géométriques pour piéger quelque insecte, on ne sait jamais, mais essentiellement des cocons qui enveloppent les plantes, les fleurs, les fruits. Comme si elles avaient voulu prendre possession du territoire. Et nous impressionner. Une hypothèse moins esthétique...